Prise de Parole(s)

Pourquoi “PETITPOISPRINCESSE“ ?? Peut-être parce que notre société est composée d'innombrables couches : campagnards, urbains, nouveaux arrivants, bientôt-partis, néo-ruraux... néo-habitants ? Que pour en saisir les nuances il faut se mettre à l'écoute du profond comme du superficiel, quitte à bousculer le confort en provoquant des questionnements. Peut-être parce que nous pensons que la sensibilité est une valeur importante dans notre culture et dans la vie de tous, et qu'elle nous semble essentielle pour entreprendre des travaux de création qui réduisent tout simplement “les écarts entre les gens.“


Nous sommes : un collectif de 3 artistes pluridisciplinaires.

Nous fabriquons : surtout des spectacles et des expos mais parfois des livres, des installations visuelles et/ou sonores, des cabanes à souvenir, des affiches... du projeté et du vivant.

Nos outils : le théâtre, l'écriture, la photo, le son, la vidéo, les ateliers participatifs.

Nos matières premières : la rencontre, la parole.

Notre méthode : découvrir un lieu, questionner ses habitants et construire des portraits entre documentaire et fiction.

Où ? : à la campagne, au quartier, au bureau... on dit territoire maintenant.

On aime : les surprises, l'oralité, les contraintes de thématique, de temps, d'espace, l'Oulipo, la géographie sensible, l'infra-ordinaire, les panneaux de signalisation, les portraits fragmentés, les contrepoints, les patates chaudes, les cartes mentales, les objets hybrides, les plans sur la comète, les collections.




PPP
À la fin de l’année 2007, Nohémie Chouteau et Fanny Poujade (La Cie du Passage) et Georges Braconnay fondent le collectif PetitPoisPrincesse à l’occasion de l’appel à projets «Parcs en Résidences» lancé par L’IPAMAC.

Installée à Aubenas, en Ardèche, La Compagnie du Passage travaille essentiellement sur le département. Elle est menée par 2 comédiennes, Fanny et Nohémie, et s’attache à la création contemporaine à partir de recueil de paroles. Depuis la Drôme, Georges est graphiste-musicien-photographe-scénographe... sorte de “couteau suisse” du multimédia.

Depuis 2007, le collectif a poursuivi son aventure collective et a mené d’autres expériences de résidences de création en lien avec des habitants, expérimentant à chaque fois la récolte de paroles, inventant des procédés participatifs accessibles à tous, créant un théâtre vivant où les images et les sons se mettent en écho avec le sens des mots, composant un espace scénique ouvert où les acteurs et les objets photographiques rencontrent le public.

Pour chaque projet, PPP s’attache à questionner sa propre pratique et à imaginer des dispositifs différents, ce qui nous conduit à explorer des territoires nouveaux de création.


 

Entre ou Vert !?
2008 - Parcs en résidences - IPAMAC (Plateau de Millevache en Limousin).

  De mars à juin 2008, accueilli en résidence dans le Parc Naturel Régional de Millevache en Limousin, le collectif travaille sur la thématique imposée de l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants. Il choisit d’explorer le thème de la porte, lieu d’accueil, d’entrée, de sortie et récolte de nombreux témoignages des habitants du plateau de Millevache. Il crée un spectacle “Entre où Vert !?!“ et une oeuvre photographique avec portraits (à la porte) et paroles des habitants (“Porte-Folio“).

"Entre où vert !?!", c'est l'exode rural inversé d'une citadine, comme sortie d'un film muet, qui enfile ses bottes, fait sa valise et atterrit dans la campagne profonde-profonde. Elle voudrait se mettre au vert mais... comment ?... et où ?!


Detritus
2009 - Commande du Syndicat Intercommunal de Destruction des Ordures Ménagères du Secteur d'Aubenas, dans le cadre de l'Eco-Parlement des Jeunes.
Reprise en 2010 suite à une commande de la Société Audoise et Ariégeoise de logements H.L.M. (Aude).


Création originale à partir d'expériences de tri et de recueils de témoignages auprès d'ouvrières, ouvriers et directeurs de différents centres de traitement, de stockage et de valorisation des déchets :
Centre de traitement du verre ménager (IPAQ Lavilledieu), Centre de stockage des déchets ultimes (COVED Roussas), Verrerie O.I (Labégude), Centre de tri des poubelles jaunes (Plancher Environnement).

Une ouvrière dans une usine de verre qui commence à avoir le tournis… Une adolescente obsédée par le 7ème continent... Deux personnages en chute libre dans la spirale de la sur-consommation.


Ici les Oliviers !
2009-2015 - quartier «Les Oliviers», Commune d'Aubenas (Ardèche).

A partir de 2009 et jusque fin janvier 2015, dans le cadre de l’accompagnement artistique de la rénovation urbaine d’un quartier classé "zone sensible", PPP mène plusieurs actions : recueil de paroles, d’images et de sons auprès des habitants ; affichage dans les cages d’escaliers ; goûters-projection ; ateliers auprès d’enfants et d’adultes ; installations (expo. photo-théâtre) ; réalisation de court-métrages ; petites formes en appartement, etc.

Voyage dans le temps et dans les têtes avant, pendant et après travaux, PPP trace un portrait sensible d’un quartier, vu, perçu et rêvé par ses habitants.

-“Ils démolissent. Pourquoi ils démolissent ? Pourquoi ils nous ont construit alors ?“


Par la fenêtre à perte de vue
2009 - Communauté de commune du Pays de Massiac (Cantal).

En 2009, la communauté de communes du Pays de Massiac, désireuse de définir une politique de développement culturel sur son territoire, commande une étude et met en place un “compagnonnage/expérience artistique“ qui questionnerait le territoire sur la culture et l’art.

C’est ainsi qu’entre avril et décembre 2009, PPP sillonne le Pays. Les habitants, rencontrés souvent au hasard, ouvrent leur porte et se livrent à un petit questionnaire poétique.

Résultat : un portrait du Pays vu de l’intérieur, les paroles d’une centaine d’habitants rendues publiques et interprétées par le collectif PPP et un Choeur de Pays (groupe d’habitants).


Nous ici !
2010-2011 - Communauté de commune du Pays de Massiac, (Cantal).

À la suite de la résidence précédente, la communauté de communes propose au collectif PPP de revenir sur le territoire pour faire entendre la parole des jeunes...

C’est ainsi que le projet «Nous-ici!» voit le jour : recommence alors un travail de récolte de paroles et d’images, cette fois-ci auprès et autour des jeunes.

PetitPoisPrincesse complète son travail par des ateliers dans les collèges (écriture, photos) mais aussi en milieu «ouvert» (ateliers-médiathèque, journée minibus, etc.). Il poursuit enfin ses «recherches» avec le Choeur de Pays.

Tout cela prend la forme d’un «blog vivant» mis en scène et mis en ligne : NOUS-ICI.FR


Un lien c'est tout !?
2012 – P.N.R. De la Haute Vallée de Chevreuse ( Yvelines/Essone ).

Dans le contexte d’agrandissement du Parc (passage de 21 à 51 communes), PPP a questionné le territoire et ses habitants sur la thématique du lien, symbolisé pour le projet par un ruban.

De février à juin il a recueilli sur les 51 communes des paroles, des images et des sons lors d’entretiens, ou au bord du chemin, fait des portraits et des fresques «au ruban», mené des ateliers d’écriture, de théâtre, donné des «Apér’Haut-parleurs».

La période de création de septembre à octobre a abouti à un spectacle auquel ont participé des comédiennes-habitantes et à une installation de «photos au lien».

Comme dans une émission de télé-réalité en direct, se croisent 2 vraies-fausses spectatrices, 2 vraies-fausses animatrices et leur assistante mais encore : un prompteur distribuant des interrogations sur "le lien", un agriculteur péri-urbain, des portails, une femme dans son lotissement, un multi-maire... Alors... le lien ? -"Pouh... C'est sûr... On a du mal à le créer, le lien, en Région parisienne."

À la suite du projet est édité un livre-accordéon regroupant textes et portraits.

Le site : UNLIENCESTTOUT.FR


L'inventoire du Verdon
2013 – P.N.R. du Verdon

Comment les habitants se reconnaissent et s’identifient au Verdon ? C’est quoi “mon Verdon“? C’est quoi “habiter et vivre ici ?“

Pour avoir une meilleure connaissance de ce qui constitue les identités culturelles de son territoire, le Parc naturel régional du Verdon lance en 2013 le projet “Raconte-moi ton Verdon“.

Il fait appel aux regards croisés d’une ethnologue (Annick Fédensieu), d’un sociologue (Mathieu Leborgne) et d’un collectif d’artistes : PetitPoisPrincesse.

De mars à juin, PPP réalise une série d’entretiens dans lesquels des habitants sont invités à donner leur point de vue sur “ici“. A l’issu de chaque rencontre, répondant à la question : “Qu’est-ce que vous êtes ici“, ils sont conviés à une séance de photographie posée et à légender leur portrait en s’inventant un sociotype poétique.

Résultat : 87 portraits à la chaise, des milliers de photographies de tout ce qui se donne à voir “ici“ et un spectacle, en forme de portrait sensible du territoire, vu par ses habitants : l’Inventoire du Verdon.

Le site : INVENTOIRE-VERDON.FR
Le recueil du projet édité par le Parc : Raconte-moi-ton-Verdon.pdf

pont d'interrogation
2014 – Quartier de Pont d'Aubenas (Ardèche)

Spectacle écrit à partir de témoignages recueillis auprès d'une vingtaine d'habitants, au cours d'entretiens individuels et collectifs. Commande de la Ville d'Aubenas dans le cadre de la transformation en Centre social d'une Maison de Quartier.

Portrait de 3 quartiers vus par leurs habitants, sous forme d'une sorte de parodie de Métaplan (ou Post'it meeting) grandeur nature : limites géographiques, richesses, circulations, mixité... Comment vivre ensemble, qu'on se sente “dans“ ou “à la lisière“ d'une ville.

FIG(U)RES
2015 – Sentier des Lauzes (Ardèche) dans le cadre d'"Histoires de figuiers" 2.

Au coeur d'un "jardin de figuiers", happening photographique et lecture de textes, écrits à partir d'une récolte de paroles sur le figuier auprès d'habitants de Beaumont et St-Mélany.

Notre actualité du moment :

    et puis  


Nous sommes à votre disposition pour inventer ensemble de nouvelles aventures...


petitpoisprincesse@yahoo.fr
26 rue du 4 septembre. 07200 Aubenas
Tél 06 71 12 01 92


Merci de votre visite !

 

 

 

 

 

 

 

 




©PetitPoisPrincesse 2014